Masterchef, catégorie très très facile

IMG_4683Très honnêtement, la cuisine et moi c’est pas franchement le duo gagnant.. Autant j’adooore bien manger (je sais, comme tout le monde certainement) et j’avoue regarder les émissions de cuisine à la télé, autant passer des heures en cuisine à préparer des petits plats ça me gonfle très rapidement.

Du coup je revendique une certaine expérience dans le domaine de la recette de cuisine ultra simple et méga bonne! Bon, parfois c’est un peu gênant quand les invités dépassent le simple compliment et insistent pour avoir ta recette et réalisent, du coup, que tu t’es pas franchement foulée.. mais l’important c’est que ce soit bon, non? Sinon des trucs qui prennent 3h et qui sont degueu je sais faire aussi hein.

Bref, tout ça pour parler d’une de ces recettes-carton plein! Le velouté de poivrons jaunes en entrée.

ça fait pas rêver comme ça, mais crois-moi, j’en ai eu des compliments avec cette recette!! Et, gros plus, elle peut largement se préparer la veille.

IMG_4682
Alors, c’est tout simple :
Pour 6 personnes :
– 10 poivrons jaunes
– 2 barquettes de Saint Moret
– des tranches de jambon de pays
– du parmesan
Et voilà!!
IMG_4684Tu coupes les poivrons en gros morceaux, tu les rinces pour enlever le reste de graines, et tu mets tout ça dans une grosse cocotte avec un peu d’eau (genre 3 verres, les poivrons devraient rendre pas mal aussi).
Là il faut couvrir et faire cuire pendant un bon moment. Je dirai peut être une heure. Quand ton couteau rentre dans le poivron comme dans du beurre c’est bon.
Après, les poivrons passent au mixeur, avec un peu d’eau de cuisson, mais pas trop pour que le velouté reste assez « épais » et ne ressemble pas à une soupe. Tu ajoutes les deux Saint Moret, du sel, du poivre (pas mal de poivre personnellement, ça épice le velouté et c’est vraiment bon!)… et basta! A servir bien bien chaud en revanche.
Pour la présentation, j’utilise soit des ramequins à dessert (comme sur la photo), soit des assiettes à risotto (qui font leur petit effet à chaque fois).
J’émiette par dessus, à la dernière minute, des tranches de jambon de pays préalablement grillées au four entre deux feuilles de papier sulfurisé (environ 15 mn), et des copeaux de parmesan.
Une tuerie. Si vous essayez vous me donnerez votre avis!
IMG_4645-1
Publicités

Une toute petite addiction

échantillons 3Il faut que j’avoue, j’ai un petit toc à moi…
J’ai un vrai problème avec les échantillons de produits de beauté. J’aime vraiment ça, trop même. Pas les tout-pourri en uni-dose qui ne se referment pas ou ceux qu’on te met gentiment dans un petit pot et, 2 jours plus tard, tu sais déjà plus ce qu’il y a dedans (M. Sephora si tu m’entends…). Non moi ce sont les vrais, ceux en mini-tube ou pots, ceux que tu peux trimballer avec toi dès que tu pars en weekend ou en vacances, ceux qui sont tellement mignons dans ta trousse de toilette que t’as presque pas envie de les finir. Ca te permet de tester tellement de crèmes, de texture, d’odeurs différentes…Bref, je suis toquée… et je suis laaaargement capable de tout reposer après avoir passé 2 heures à faire mon shopping soins/produits de beauté si je vois que la conseillère qui me suit et qui me refourgue tous les produits les plus chers est radine niveau échantillons.

Oui, parce que la base quand tu adores les échantillons, c’est d’apprendre à les demander AVANT le passage en caisse!

Bref, tout ça pour dire que quand on a déménagé de Paris aux Pays-Bas, les renforts venus pour nous aider à faire les cartons en un temps record m’ont fait réaliser que là, à ce niveau-là, c’était plus possible.

J’ai dû déménager, au bas-mot, un carton plein d’échantillons. Crème de jour, de nuit, sérum, lotion nettoyante, masque, contours de l’œil, lait corporel, démaquillant, etc. Oui, parce qu’en plus d’être une dinguo des échantillons, je dois avouer que je les utilise assez peu! (ne me demande pas pourquoi, même moi je pourrai pas l’expliquer..)

 

échantillons 2

Et donc j’ai la décence d’au moins les trier par catégorie

 

échantillon

Une (petite) partie du « Wall of Shame »

 

 

 

 

 

 

 

Confrontée au regard des gens présents ce jour-là, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose.

Bref, je suis en phase détox…. Je me suis promis de ne plus acheter une seule crème avant d’avoir fait le vide dans mes réserves! Et pour l’instant, à l’exception d’une BB crème et la crème pour les mains d’Elizabeth Arden (testée et adoptée grâce à un échantillon!), je tiens bon.
Résultat, ça va faire quasiment 5 mois que je me crème matin et soir à coup d’échantillons… comme quoi j’en avais des réserves:)

 

Je peux même faire des dégradés... comment ça ça sert à rien?!!

Je peux même faire des dégradés… comment ça ça sert à rien?!!

Run – Round 2

Et donc celles-là prennent des vacances (pas forcément méritées mais bon)

Et donc celles-là prennent des vacances (pas forcément méritées mais bon)

Je sens que vous allez être déçus…. mais je ne suis pas allée courir ce weekend (oui, je sais la surprise est totale).

Alors attention, je n’abandonne pas et ça n’est pas par flemmardise aigüe que j’ai renoncé. Le truc c’est que le weekend dernier j’ai fait ma petite séance de running sur la plage et après ça j’ai eu, pendant 5 jours, mal aux pieds .

 

Je la fais courte, mes chaussures sont trop petites en fait je crois.

 

Ça c’est donc le constat… et le résultat c’est qu’il me faut une nouvelle paire si je veux continuer à courir sans risquer d’y laisser des orteils (comment ça j’exagère??).

Et comme le hasard fait bien les choses, tout ça m’arrive en pleine période de soldes. Du coup, hop une commande plus tard chez Zalando, je devrais pas tarder à recevoir un carton plein de runnings à essayer.

Alors, je sais qu’il ne faut pas choisir une paire parce qu’elle est jolie… mais franchement c’est ce que j’ai fait (un peu). Je ne suis qu’une coureuse du dimanche donc le challenge number one pour le moment c’est la motivation. L’amorti au niveau de mes chevilles et les articulations du genou si tu veux, c’est encore un peu loin de mes préoccupations…

Bon, pas de panique j’ai pas non plus acheté des chaussures de fitness.

Normalement avec mes prochaines baskets, je devrais être tellement assidue niveau jogging qu’il faudra vite que j’investisse dans une tenue plus adaptée… « the self-sustained bying act » ils appellent ça (ils devraient en tout cas).

 

La perfection à (tout) petit prix

IMG_4400

Avec, en plus, le détail parfait sur les épaules

Comme la quasi-totalité des filles, j’étais à la recherche depuis au moins pffff 3 ans du perfecto en cuir noir parfait (c’est à dire bien coupé, sans trop de clous/franges/etc, pas trop court mais pas trop long non plus, sans ceinture, dans un beau cuir, etc.). Alors oui si tu arrêtes tes critères là tu trouves ton bonheur…. par exemple, pour faire simple, chez Balenciaga. Bon, tu te délestes de quelques euros au passage (près de 1700 pour être plus précise) et tu te jures de le porter chaque jour jusqu’à la fin de ta vie (et que donc tu ne déménageras jamais dans un pays où les températures sont trop clémentes…. faut savoir faire des sacrifices parfois)…mais tu as un perfecto parfait.

Manque de bol je pouvais difficilement m’offrir celui-là (même d’occas sur vestiaire collective) ou alors au prix d’une culpabilité trop grande pour qu’elle en vaille la peine. Du coup, extrême inverse, point de perf’ depuis 4 ans!

Et puis un jour, je me baladais avec mon mari dans les magasin d’usine à Roubaix  et je rentre chez Sud Express. Franchement, je ne rentre jamais chez Sud Express (en fait je fais assez rarement les boutiques…quasi exclusivement sur internet), j’y ai jamais trouvé grand chose. Mais là je trouve un perfecto noir, vraiment comme je le veux mais sans étiquette donc impossible de connaître la taille ou la composition… Le prix (60 euros) me laisse quand même penser que niveau cuir on doit être loin du compte (je sais, suis perspicace) mais bon il me va et puis pour ce prix là, les risques ne sont pas dingues non plus et ce sera un parfait ersatz jusqu’à ce que trouve le Balenciaga au fond d’une frippe dans 30 ans (on a le droit d’y croire).

Et c’est quand ma mère est retournée dans la boutique pour se le prendre pour elle que je réalise la super affaire qu’on vient de faire. La vendeuse lui explique que celui que j’ai pris 2 heures avant est en fait un prototype, donc exemplaire unique, en cuir véritable et vendu à peu près sept fois ce prix en boutique normalement..

Le super-plan en fait.. Bon, depuis on a déménagé aux Pays-Bas et j’ai dû investir dans une parka remplie de duvet de canard, vachement plus chaude et un poil moins sexy, mais il est là, dans le dressing, et il attend patiemment le printemps pour ressortir!

La prochaine fois je te raconte l’histoire de ma paire de Prada toute neuve à 15 euros… suspense!

Et voilà la merveille en entier…

... et porté (marinière Cyrillus)

… et porté (marinière Cyrillus)