Une toute petite addiction

échantillons 3Il faut que j’avoue, j’ai un petit toc à moi…
J’ai un vrai problème avec les échantillons de produits de beauté. J’aime vraiment ça, trop même. Pas les tout-pourri en uni-dose qui ne se referment pas ou ceux qu’on te met gentiment dans un petit pot et, 2 jours plus tard, tu sais déjà plus ce qu’il y a dedans (M. Sephora si tu m’entends…). Non moi ce sont les vrais, ceux en mini-tube ou pots, ceux que tu peux trimballer avec toi dès que tu pars en weekend ou en vacances, ceux qui sont tellement mignons dans ta trousse de toilette que t’as presque pas envie de les finir. Ca te permet de tester tellement de crèmes, de texture, d’odeurs différentes…Bref, je suis toquée… et je suis laaaargement capable de tout reposer après avoir passé 2 heures à faire mon shopping soins/produits de beauté si je vois que la conseillère qui me suit et qui me refourgue tous les produits les plus chers est radine niveau échantillons.

Oui, parce que la base quand tu adores les échantillons, c’est d’apprendre à les demander AVANT le passage en caisse!

Bref, tout ça pour dire que quand on a déménagé de Paris aux Pays-Bas, les renforts venus pour nous aider à faire les cartons en un temps record m’ont fait réaliser que là, à ce niveau-là, c’était plus possible.

J’ai dû déménager, au bas-mot, un carton plein d’échantillons. Crème de jour, de nuit, sérum, lotion nettoyante, masque, contours de l’œil, lait corporel, démaquillant, etc. Oui, parce qu’en plus d’être une dinguo des échantillons, je dois avouer que je les utilise assez peu! (ne me demande pas pourquoi, même moi je pourrai pas l’expliquer..)

 

échantillons 2

Et donc j’ai la décence d’au moins les trier par catégorie

 

échantillon

Une (petite) partie du « Wall of Shame »

 

 

 

 

 

 

 

Confrontée au regard des gens présents ce jour-là, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose.

Bref, je suis en phase détox…. Je me suis promis de ne plus acheter une seule crème avant d’avoir fait le vide dans mes réserves! Et pour l’instant, à l’exception d’une BB crème et la crème pour les mains d’Elizabeth Arden (testée et adoptée grâce à un échantillon!), je tiens bon.
Résultat, ça va faire quasiment 5 mois que je me crème matin et soir à coup d’échantillons… comme quoi j’en avais des réserves:)

 

Je peux même faire des dégradés... comment ça ça sert à rien?!!

Je peux même faire des dégradés… comment ça ça sert à rien?!!

Publicités

Run – Round 2

Et donc celles-là prennent des vacances (pas forcément méritées mais bon)

Et donc celles-là prennent des vacances (pas forcément méritées mais bon)

Je sens que vous allez être déçus…. mais je ne suis pas allée courir ce weekend (oui, je sais la surprise est totale).

Alors attention, je n’abandonne pas et ça n’est pas par flemmardise aigüe que j’ai renoncé. Le truc c’est que le weekend dernier j’ai fait ma petite séance de running sur la plage et après ça j’ai eu, pendant 5 jours, mal aux pieds .

 

Je la fais courte, mes chaussures sont trop petites en fait je crois.

 

Ça c’est donc le constat… et le résultat c’est qu’il me faut une nouvelle paire si je veux continuer à courir sans risquer d’y laisser des orteils (comment ça j’exagère??).

Et comme le hasard fait bien les choses, tout ça m’arrive en pleine période de soldes. Du coup, hop une commande plus tard chez Zalando, je devrais pas tarder à recevoir un carton plein de runnings à essayer.

Alors, je sais qu’il ne faut pas choisir une paire parce qu’elle est jolie… mais franchement c’est ce que j’ai fait (un peu). Je ne suis qu’une coureuse du dimanche donc le challenge number one pour le moment c’est la motivation. L’amorti au niveau de mes chevilles et les articulations du genou si tu veux, c’est encore un peu loin de mes préoccupations…

Bon, pas de panique j’ai pas non plus acheté des chaussures de fitness.

Normalement avec mes prochaines baskets, je devrais être tellement assidue niveau jogging qu’il faudra vite que j’investisse dans une tenue plus adaptée… « the self-sustained bying act » ils appellent ça (ils devraient en tout cas).

 

Demie-végétarienne (et novice…)

Je ne sais pas vous mais moi j’ai régulièrement un ras-le-bol de la viande… pas que je sois végétarienne (loin de là) mais j’avoue être de plus en plus lassée  et même dégoûtée de la viande qu’on nous fait manger… je veux dire, elle manque cruellement de goût, de saveurs, de texture, etc. – sans parler des conditions d’élevage des bêtes gavées aux antibiotiques (si j’avais le courage, je regarderais ce docu envoyée par une amie , mais j’ai peur qu’il me radicalise un peu trop!)

Planche de présentation par "Kermesse sauvage"

Planche de présentation par « Kermesse sauvage »

Et puis au-delà de ça, j’ai l’impression de trop en manger, d’être arrivée à saturation. Alors, c’est vrai que quand je suis chez ma grand-mère et qu’elle me fait une bonne tranche de veau au beurre, je retrouve tout ce que j’aime dans la viande ! C’est vrai aussi que ma grand-mère a un boucher digne de ce nom et que la viande qu’il vend est à tomber… tellement loin de celle de supermarché !

Et pourtant j’essaye d’acheter celle étiquetée bio, qui a l’air de meilleure qualité, mais, rien à faire, je suis très souvent déçue.

Donc, je suis dans une phase où j’essaye de trouver des substituts à la viande. Bien sûr il y a les œufs, les boulettes végétariennes, le poisson, etc. Mais je peine encore à trouver de bonnes recettes appétissantes et rassasiantes (là, c’est surtout pour mon mari…) qui se passent de viande.

Une super source d’inspiration c’est le blog de Victoria (Mango and Salt).. J’y pioche la plupart de mes idées et je pars de ses recettes pour faire les miennes (j’ai rarement tous les ingrédients nécessaires à portée de main alors je compose en fonction de mon placard et de mes envies).

 


IMG_4160

Hier soir j’ai fait ultra-simple : salade d’avocats avec juste vinaigre de Xeres, huile d’olive, sel de Guérande et graines de sésame… Tellement bon ! (je sais, autant d’inventivité culinaire ça surprend). C’était léger mais je me suis régalée.

Et ce soir, c’était soupe Thaï à base de crevettes, de champignons, de restes de julienne de légumes et, bien sûr, de nouilles de riz. Pour l’assaisonnement j’ai fait revenir de l’huile de sésame avec une cuillère à café de pâte Umami, un bouillon de volaille et de la coriandre. En fait c’était un peu la soupe thaï façon restes du réfrigérateur… mais franchement bon!!

FullSizeRender

 

Bref, je suis pleine de bonnes intentions en la matière mais, c’est comme pour le running, il faut que je tienne la distance maintenant! Et toutes les idées de recettes (simples de préférence hein… histoire justement de ne pas se décourager trop vite) sont les bienvenues !

Let’s run!

Je suis tellement jalouse des super tenues de celles qui courent régulièrement! Mais, ça sera ma récompense....si jamais je tiens mes objectifs!

Je suis tellement jalouse des super tenues de celles qui courent régulièrement! Mais, ça sera ma récompense….si jamais je tiens mes objectifs!

Ca y est, pour la énième fois en quelques années, je me décide à me mettre à courir! Des tentatives il y en a eu, en particulier au moment où j’avais arrêté de fumer (il y a presque 3 ans maintenant). L’arrêt de la nicotine correspondait à une période assez stressante niveau boulot et, du coup, j’ai vraiment ressenti le besoin de courir à ce moment là (c’est peut-être la seule fois d’ailleurs où j’en avais davantage « besoin » qu’ « envie »). A cette époque-là j’habitais assez près du jardin des Tuileries donc c’était vraiment parfait!

Après notre déménagement dans le 17ème, et donc vers Monceau, j’ai clairement eu moins envie. Alors, ok j’étais enceinte et, en tant que grande professionnelle du sport, mon médecin m’avait déconseillé d’en faire. Si c’est médical alors… j’ai zappé le jogging et tout le reste (je m’étais lancée aussi dans l’aquabiking.. bon j’avais fait 2 séances je crois) . Et puis franchement vous avez vu le parc Monceau le matin avant le boulot ou en fin de journée?? C’est pire qu’aller à la piscine municipale en heure de pointe (ça aussi j’ai testé une année… ), c’est la file indienne!

Bref, retour à la case départ (avec, au passage, mon placard qui s’est enrichi d’une paire de nike roses qui, au final, ont davantage vu l’asphalte des trottoirs que la terre des sentiers de run!!). Et là, quoi de mieux que la nouvelle année pour reprendre de bonnes résolutions? ça fait déjà des mois que je bave devant toutes les photos avant/après des adeptes du BBG de Kayla Itsines  (tu connais pas le Bikini Body Guide!? lance instagram, tu vas voir des trucs surnaturels!) mais que, soyons honnêtes, je n’aurai ni le courage ni la forme physique nécessaire au suivi de son programme.

 

Donc, pour commencer « en douceur », je me suis lancée ce matin dans mon premier run de 2015, sur la plage (ah oui c’est ça aussi, en déménageant de Paris pour une ville en bord de mer, y’avait vraiment plus d’excuses possibles).

 

rainow

Franchement, quand tu vois ça et que tu es presque seule sur la plage… tu te dis que ça vaut quand même vraiment le coup!

Eh ben je me suis épatée. Bon, on s’emballe pas, j’ai pas fait un semi à 15km/h.. mais quand même. Je suis partie en me disant « ok, dans 15mn max tu rappliques à la maison, au bout de ta vie et en jurant qu’il faut décidément être vraiment con pour se lancer volontairement là dedans », et pas du tout! J’ai couru 30mn, fait un peu plus de 4km, et tout ça en y prenant plaisir (malgré quelques points de côté, ok j’avoue).

 

Bref, j’y ai vraiment pris plaisir et je ne regrette pas!

Et la motivation finale pour me lancer hors de chez moi à 9h ce matin par une température assez fraîche, je l’ai trouvé en repensant à tous les posts et mots d’encouragement d’Anne&Dubndidu (je suis fan de son instagram!) et aussi à Géraldine Dormoy (Café mode) qui avait publié un article sur les sept bonnes raisons pour aller courir (ici). Bref, je me rappelais que le plus dur, c’est d’y aller… après « c’est que du bonheur » (sans vouloir paraphraser nos amis de la télé-réalité)!

 

 

Oui, on peut m'applaudir... je suis tellement fière! (un peu d'auto-satisfaction n'a jamais fait de mal)

Oui, on peut m’applaudir… je suis tellement fière! (un peu d’auto-satisfaction n’a jamais fait de mal)